Par ailleurs, depuis 1972, la ville de Dusseldorf décerne le Prix Heinrich Heine. L'importance de Heine pour la création musicale perdura jusqu'à la Première Guerre mondiale. ». Le mémorandum ne parut qu'en 1840, trois ans après la mort de Börne, sous le titre équivoque, non autorisé par Heine, de Heinrich Heine sur Ludwig Börne. Il se voulait être un poète et journaliste libre, indépendant, et, sa vie durant, il ne se considéra jamais engagé dans aucun courant politique. Il s'inscrivit tout d'abord à l'Université de Bonn, mais n'y suit que quelques cours de droit. De ce point de vue, il regarde la révolution parisienne de février et ses répercussions avec un scepticisme grandissant. Heine écrit ce texte en 1834, à l'adresse des Français, 99 ans avant la prise du pouvoir par ceux qui allaient brûler ses livres : « Le christianisme a adouci jusqu'à un certain point cette brutale ardeur batailleuse des Germains, mais il n'a pu la détruire, et quand la croix, ce talisman qui l'enchaîne, viendra à se briser, alors débordera de nouveau la férocité des anciens combattants, l'exaltation frénétique des Berserkers que les poètes du Nord chantent encore aujourd'hui. Idées. En février 1847, ce dernier finit par accepter la poursuite du paiement de la rente, à la condition que Heinrich Heine ne publie plus d'écrits sur la famille sans son assentiment. Extrait de Prosanotizen, d'après DHA, t. 10. ». Heine y réagit aux Lettres de Paris de son ancien ami, dans lesquelles ce dernier lui reproche d'avoir trahi les idéaux de la Révolution. Verlässt sie -> Duell mit einem Kommilitonen. C'est ici le début de la seconde période de sa vie et de son œuvre. Heinrich Heine - 5.Version - Referat. Malgré sa souffrance, l'humour et la passion ne font pas défaut à Heine. Ce n'est qu'en 1926 que Hambourg eut un monument dédié à Heine, lorsqu'une statue, réalisée en 1911 par le sculpteur Hugo Lederer, fut inaugurée dans parc municipal de Winterhuder[71]. Il conclut : « Heine est nul, apparemment,S'est dit alors l'élève.C'est ce qu'avec son chantLe professeur Kraus a fait. ». De 1822 à 1824, Heine se consacre, pour la première fois, de façon intensive, au judaïsme : à Berlin, il est membre actif du Verein für Cultur und Wissenschaft der Juden (Association pour la Culture et la Science des Juifs), il entre en relation avec Leopold Zunz, l'un des fondateurs de la « Science juive » et entreprend en 1824 l'écriture du roman Le Rabbin de Bacharach, resté inachevé. Le mariage a lieu, selon son souhait à elle, selon le rite catholique. Lettre à Karl Marx du 14 janvier 1848, d'après, Le neurologue Roland Schiffter parle d'une « neurosyphilis sous forme de méningite chronique ». C'est une race d'hommes saine, peut-être parce qu'ils sont trop sots pour pouvoir être malades. Heine ne montrant ni goût ni talent pour les affaires d'argent, son oncle lui ouvre un commerce de draps. Cependant, les défenseurs d'un régime républicain et démocratique restaient minoritaires, non seulement dans les parlements des différents États, mais également au Parlement de Francfort : déçu, Heine se détourne bientôt de l'évolution des événements en Allemagne. Par contre, la prise de distance de Heine avec la littérature engagée, qu'il comparait à des « articles de journaux rimés »[69] eut lieu bien moins pour des motifs politiques qu'esthétiques. Heine a été l'un des premiers auteurs allemands dont l'œuvre a pu être lue dans toutes les langues. Poète et critique allemand (1797-1856) auteur notamment du Livre des chants, dont les vers, lyriques ou satiriques, possèdent un attrait universel. Harry Heine de son nom de naissance était l'aîné des quatre enfants du drapier Samson Heine (* 19 août 1764 à Hanovre; 2 décembre 1829 à Hambourg) et de sa femme Betty (à l'origine Peira), née van Geldern (*27 novembre 1770 à Dusseldorf; 3 septembre 1859 à Hambourg). Il éleva le langage courant au rang de langage poétique, la rubrique culturelle et le récit de voyage au rang de genre artistique et conféra à la littérature allemande une élégante légèreté jusqu'alors inconnue. La même année, il entra en affaires avec l'éditeur hambourgeois Hoffmann und Campe (de). L'impératrice fit alors exposer cette statue, en 1892, dans le parc de l'Achilléon, son château sur l'île de Corfou. Heinrich Heine bývá považován za největšího německého básníka 19. století hned po JW Goethovi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Paris inspire à Heine une abondance d'essais, d'articles politique, de polémiques, de mémorandums, poèmes et œuvres en prose. Les causes profondes étaient cependant de nature fondamentale et reposaient sur l'idée que le poète et l'artiste se faisait de lui-même en général. Les amours malheureuses de Heine avec sa cousine Amalie (1800-1838) troublent la paix familiale. Mais, lorsque j'eus éventé le système, quand je vis le ridicule fantôme devenir peu à peu un vampire, quand je pénétrai l'intention de la satire de Platen, […] alors je ceignis mes reins, et je frappai aussi dru, aussi vite que possible. ». Heine est issu du romantisme, mais il en a très vite dépassé la tonalité et la thématique - même en poésie. Le débat autour de Heine persista cependant. Un récit tiré de Mémoires de Monsieur de Schnabelewopski de Heine inspira Wagner pour son opéra Le Hollandais volant. Dans les années qui ont précédé sa mort, Heine développe une vision plus indulgente de la religion. Je n'ai joué d'aucune symbolique et n'ai pas tout à fait renoncé à ma raison. Der Tuchhändler - т орговец сукном verlassen-verließ-verlassen- покинуть folgend- следуя Der Handel – торговля Der Kaufmann- торговец wechseln- менять, сменить wohlhabend – состоятельный, зажиточный unterstützen- поддерживать Journaliste critique et politiquement engagé, essayiste, satiriste et polémiste, Heine fut aussi admiré que redouté. Il se démarquait encore de l'écrivain et journaliste Ludwig Börne, républicain radical, d'une manière que Börne pouvait ressentir comme bienveillante : « Je suis une guillotine ordinaire et Börne une guillotine à vapeur. Il fut ainsi le seul monument allemand dédié à Heine qui survécut à la dictature hitlérienne et à la Seconde Guerre mondiale. Augustine Crescence Mirat kam aus einfachen Verhältnissen und verfügte … Dans le poème Enfant perdu tiré du Romancero, il tire le bilan de sa vie politique[58] : « Sentinelle perdue dans la guerre de la liberté,J'ai tenu, fidèle, pendant trente années.J'ai combattu sans espoir de vaincre.Je savais que je ne rentrerais pas indemne. Bert Gerresheim, le créateur du monument de Dusseldorf, érigé en 1981, a également réalisé le buste de marbre de Heinrich Heine, inauguré le 28 juillet 2010 au Walhalla. On exécutera en Allemagne un drame auprès duquel la révolution française ne sera qu'une innocente idylle. is the Model United Nations society of the Heinrich-Heine-University of Düsseldorf, Germany. Heinrich Heine heiratete im August 1841 Augustine Crescence Mirat, die er selbst Mathilde nannte. Il décrit ainsi, dans les vers d'introduction, une scène juste après le passage de la frontière, où une jeune fille chante un air pieux, sur une harpe, « avec de vrais sentiments et une fausse voix »[44] : « Elle chantait le chant du vieux renoncement,Le tra-la-la du paradisAvec lequel, quand il pleurniche, on assoupitLe peuple, ce grand malappris.J'en connais la mélodie, j'en connais les paroles,Je connais même Messieurs les auteurs ;Je sais, qu'en secret, ils buvaient du vinEt prêchaient l'eau à leurs auditeurs.Je veux vous composer, mes amis,Un chant nouveau, ce qu'il y a de mieux !Nous voulons déjà, ici-bas sur terre,Fonder le royaume des cieux.Nous voulons être heureux sur terre,Et cesser d'être dans le besoin ;Le ventre paresseux ne doit pas digérerLe produit du dur labeur de nos mains. « Les Tisserands Silésiens[45]L'œil sombre et sans larmes,Devant le métier, ils montrent les dents ;Allemagne, nous tissons ton linceul.Nous le tissons d'une triple malédiction -Nous tissons, nous tissons !Maudit le dieu que nous avons priéDans la froideur de l'hiver, dans les jours de famine ;Nous avons en vain attendu et espéré,Il nous a moqués, bafoués, ridiculisés -Nous tissons, nous tissons !Maudit le roi, le roi des riches,Que notre misère n'a pu fléchir,Qui nous a arraché jusqu'au dernier souEt nous fait abattre comme des chiens -Nous tissons, nous tissons !Maudite l'hypocrite patrie,Où seuls croissent l'ignominie et la honte,Où chaque fleur s'affaisse bien tôt,Et la pourriture, la putréfaction régalent la vermine -Nous tissons, nous tissons !La navette vole, le métier craque,Nous tissons avec ardeur, et le jour, et la nuit -Vieille Allemagne, nous tissons ton linceul,Nous le tissons d'une triple malédiction,Nous tissons, nous tissons ! Si j'ai, sans le savoir, offensé les bonnes mœurs et la morale, essence véritable de toutes les religions monothéistes, alors j'en demande pardon à Dieu et aux hommes. Un mât de drapeau qui en faisait partie avait déjà disparu en 1926, le reste fut détruit à l'époque nazie, par les jeunesses hitlériennes[74]. Le 17 février 1856, Heinrich Heine meurt au 3 avenue Matignon à Paris dans l'ancien 1er arrondissement (actuellement dans le 8e arrondissement)[66]. Heine n'était cependant pas prêt à supporter les humiliations et les discriminations sans répliquer. Après la mort de Heine, Mathilde se révèlera d'ailleurs particulièrement douée pour les affaires. L'espoir de Heine de trouver, dans le mouvement quasi religieux de ces derniers, un « nouvel évangile », un « troisième testament »[31], a contribué à sa décision de partir s'installer à Paris. La renaissance heinienne a atteint son apogée temporaire avec les nombreuses manifestations organisées en 1997, à l'occasion du bicentenaire de sa naissance. ». À de multiples reprises, il reprocha à Heine son manque d'opinion et il exigeait d'un poète qu'il se positionnât clairement dans le combat pour la liberté. Ses poèmes romantiques et souvent proche du style du Volkslied, les poèmes de Heine sont mis en musique (voir ci-dessous) - en premier lieu le Livre des Chants. Depuis 1815, il écrit régulièrement. Il le formule dans les Tableaux de voyage : « […] mon hommage ne vaut pas pour les actes, mais uniquement pour le génie de l'homme. En 1806, le roi Maximilien Ier de Bavière avait cédé sa souveraineté sur le duché de Berg à l'empereur des Français. Du milieu des années 1840 datent les grandes épopées en vers de Heine Atta Troll et — nourri par son voyage en Allemagne de 1843 — Allemagne. Jusqu'à la mort de Heine, Julius Campe (de) devait rester son éditeur. ». Déjà en septembre 1851, il avait justifié, par sa longue maladie, sa foi renouvelée en un Dieu « capable d'aider ». En 1972, encore, la chanteuse de « Schlager » et de variété, Katja Ebstein fut très critiquée par les conservateurs, pour avoir sorti un album avec des chants de Heinrich Heine. Des fleurs ! Lettre du 7 avril 1823, d'après HSA, t. 20. Breker, admirateur de Heine, mais également l'un des sculpteurs officiels au temps du national-socialisme, avait réalisé une figure assise idéalisée, qui représente le poète sous les traits d'un jeune homme lisant. Strauss, qui se sentit ridiculisé par cette publication, affirma par la suite qu'il avait giflé le poète en public, à cause de ses propos. Trois jours plus tard, il est enterré au cimetière de Montmartre. Peu d'œuvres de poètes de langue allemande ont été aussi souvent traduites et mises en musique que les siennes. Ce poème, également connu sous le nom de Chant des tisserands parut le 10 juin 1844, sous le titre Les Pauvres Tisserands, dans le journal Vorwärts !, édité par Karl Marx, et, tiré à 50 000 exemplaires, il fut distribué, sous forme de tract, dans les régions où avait lieu la révolte.